Les conseils Glamour pour se trouver un mec

Journée sans neurone, j’ai décidé de blablater sur cet article trouvé sur Glamour.com. Je n’ai pas trouvé l’article mauvais, il m’a fait rire et je me suis retrouvée dans certaines techniques foireuses pour se choper quelqu’un… Étant célibataire depuis plus d’un an et ayant rencontré pas mal de specimens très très spéciaux lors de mes pathétiques tentatives de « mise en couple », j’ai eu envie de décortiquer cet article et de partager mes conseils persos (appelez-moi Freud… non, je déconne…).

1) L’homogamie:

Non ça ne veut pas dire devenir homo! Cela signifie juste « sortir avec quelqu’un qui a le même niveau social que nous ». Résumons: si tu t’appelles Marie-Antoinette de la Motte en Biais, tu sortiras avec Jean-Edouard de la Tronche des Alouettes. Et si tu t’appelles Jacky, tu sortiras avec Cindy. J’exagère mais en gros, c’est ça.

Je ne sais pas si c’est mieux de sortir avec quelqu’un du même milieu, disons que ça évite peut-être moins de problèmes (avec la famille par exemple, si Jacky sort avec Marie-Antoinette). Regardez Kate Middleton et William! ça n’a pas du être jojo tous les jours pour Kate… Elle a déjà du se farcir tout le protocole et s’adapter à Tata Bebeth, pas vraiment easy… Mais bon, pour être correct, on dira que l’amour devrait pouvoir surpasser les origines et statuts sociaux…

2) Choisir notre total opposé:

Si vous êtes plutôt coincée-catéchisme-chaussette dans les sandales-lunettes (cliché, évidemment), Glamour vous conseille de vous taper Jojo la Frite, aimant poser ses cervelas sous ses aisselles et déambuler dans les rues en voiture tunée. J’ai connu ce cas de figure (pas avec Jojo la Frite) en sortant avec un fan d’airsoft qui passait ses soirées à picoler alors que je ne rêvais que d’aller visiter des musées… Résultat: ça n’a pas fonctionné. Mais bon, on dit que les contraires s’attirent donc, pourquoi ne pas tenter l’expérience.

3) La technique des degrés de séparation:

Cette technique débile nous permettrait de sortir avec n’importe qui même les plus inaccessibles, style Brad Pitt, George Clooney,…

Comme le précise Glamour, vous courrez à votre propre perte si vous pensez pouvoir un jour embrassez Ryan Gosling… Perso, ce genre de technique, on y croit à fond quand on a 14 ans et qu’on fantasme sur le mec people du moment (moment de solitude: moi c’était Elijah Wood). Avec les années (et du plomb dans la cervelle), on commence à capter que c’est tout simplement IMPOSSIBLE!! A moins de devenir une superstar, non, on ne partagera jamais la couche de George Clooney!

4) Le retour de l’ex:

Renouer avec son ex pour de bonnes raisons (non, le manque de sex n’en est pas une!), ça peut être positif. Renouer avec son ex pour de mauvaises raisons (sex, confort financier, peur de la solitude,…), c’est un peu nase… A vous de savoir pourquoi vous vous remettez avec votre ex.

Moi, avec Airsoftman, le deuxième essai avait été catastrophique. Bah oui, les défauts de chacun n’ont, entre-temps, pas disparus!

5) Multiplier les amants jusqu’à ce qu’on trouve le bon:

On va dire que ce genre de conseil sent l’embrouille à plein nez… Passer pour la fille facile du coin (malheureusement, une fille qui a beaucoup de conquêtes passera pour facile, à l’inverse d’un mec), ce n’est pas super pour se dégotter quelqu’un!

6) Sortir avec un mec qu’on connaît depuis des plombes:

Dédé (j’aime les surnoms nullos, désolé ^^), on le connaît depuis 5 ans car on fait les mêmes études et on kot dans la même rue. Alors, pourquoi ne pas devenir plus que bons potes? Il est vrai que certaines amitiés peuvent se muer en amour au bout d’un certain temps… Mais pour être sortie avec un ami « parce qu’on était célibataire et qu’on s’entendait bien », je peux vous dire qu’il faut être prudent. Ce même ami ne m’a plus jamais adressée la parole quand je l’ai quitté, vexé comme un pou que je ne sois pas tombée amoureuse de lui. Maintenant, il m’a blacklistée, pire, il me nie. Donc, prudence.

7) Faire croire qu’on est en couple pour attirer le mâle:

Je ne sais pas si vous avez déjà remarqué mais, vous êtes en couple de trois jours qu’un miracle se produit: tous les mâles du coin rappliquent (alors que, quand vous étiez seule comme un vieux rat, personne ne s’intéressait à vous). Le défit de conquérir une fille « inaccessible » serait-il plus stimulant pour un homme? Le problème peut aussi s’envisager côté fille: on est souvent attirée par un mec et puis paf! Il est en couple.

Je pense que si j’adoptais la technique du « je suis en couple », ça foirait d’office parce que le type se dirait « merde, elle est prise, j’abandonne ». Les hommes d’aujourd’hui ne sont plus très conquérants, il faut tout faire à leur place et souvent ils ne pigent même pas que vous les draguez (ou ils font semblant de ne pas piger…). De plus, comme le précise Glamour, si votre cible découvre le pot-au-rose (à savoir que vous êtes seule comme un vieux rat), bonjour la réputation de frapadingue!  A vous de peser les risques de l’entreprise…

8) Aller au Musée pour se taper un intello:

AH, là on entre sur mon terrain! Pour être sortie avec un historien de l’art à la tendance Gainsbourg-Raimbaud-Dali-Picasso raté (ps: je sais que Gainsbourg et Raimbaud n’étaient pas peintres, je vous rassure! 😉 ), je peux vous dire que l’intello n’est PAS forcément signe de plaisir. Bien sur, les conversations étaient plus enrichissantes qu’avec Airsoftman mais le problème, c’est que le type était légèrement dérangé du bulbe: hypocondriaque, prétentieux, incapable d’apprécier des choses plus « terre à terre » et traitant les gens de vulgus pecum (trad.: la plèbe, le troupeau, bref, les idiots, pour lui). Autant dire que ça m’a vite agacé (pour être polie). La goutte d’eau qui a fait déborder le vase: il m’a trompée avec son ex (qui était tout aussi horripilante). Bref, je me suis sauvée.

Alors, un conseil, l’intello, choisissez-le plutôt « intello cool » et ouvert.

9) Partir en vacance en période creuse:

Choper un mec à Bali ou à Nice au mois d’octobre? Certes, la concurrence sera fortement diminuée (à part peut-êtres les pensionnées ^^). Mais le charme des vacances d’été aussi. Le plagiste qui nous semble si beau en juillet et qui est tout sourire parce qu’il se fait de l’argent + chope un max de filles sera nettement moins cool Raoul avec la fin des vacances…

De plus, les amours de vacances durent rarement… Alors, mieux vaut éviter de se ruiner en voyage qui, au final, ne nous apporterons qu’un compte à découvert!

10) Se faire belle et attendre:

Ce qu’on finit de toute façon par faire parce qu’après toutes nos déconvenues, on en à marre de faire le premier pas pour s’apercevoir qu’on s’est encore trompée…

Ce dernier conseil est plus ou moins celui que je suis contrainte d’adopter. Pas de proie à l’horizon, autant attendre qu’un homme nous « tombe » dessus par hasard… Sauf que dans ce concept, il y a « hasard ». Et ça veut bien dire ce que ça veut dire! J’ai donc fait un stock de bouquins, films, fringues, bouffe,… pour m’armer de patience pendant +- dix ans. 😀

Source: Glamour.com

 

 

 

 

 

 

Publicités

Les grosses hontes

Quelques grosses hontes qui nous arrivent (ou nous arriveront) au moins une fois dans notre vie:

1) Se tordre la cheville avec ses talons et faire genre « je suis une fille pleine d’auto-dérision et je rigole de la situation ». Alors qu’en fait, on a juste envie d’aller se cacher…

Non non Lady Gaga, personne ne t'a vue... Mis à part les 350 paparrazis présents ce jour-là...

2) Passer la journée avec un morceau de persil coincé entre les dents et/ou sa jupe coincée dans ses bas, ce qui dévoile notre fessier à la vue du monde.

3) Bafouiller lamentablement. Evidemment, ce sera toujours en présence du mec sur qui vous avez flashé et/ou d’un prof super sévère. C’est encore pire s’ils vous regardent avec pitié.

4) Se vanter d’être capable de faire une super roue, prendre de l’élan, courir et… se tauler lamentablement comme une grose bouse de vache (honte à moi, ça m’est arrivé!).

5) Se rendre dans un magasin de vêtements  pour s’entendre dire par la vendeuse: « la robe, je vous l’apporte en 42?? » alors qu’on fait un 36.

"Et ma chaussure dans ta face, ça te dit??"

6) Avoir le fil du tampon qui dépasse du maillot (pour les mecs, ça marche aussi avec un testicule).

7) Porter sa nouvelle jupe et se rendre compte qu’on est mal épilée mais, trop tard! On est déjà dans le train/bus…

"Comment ça, j'ai quelque chose qui cloche??"

8) Dire à un mec qui vous plaît que, vous aussi, vous aimez beaucoup le groupe Snow Patrol (alors que vous ne savez même pas citer une seule de leur chanson). Bien entendu, il vous demandera votre chanson préférée et vous pourrez juste dire « heu, ben, c’est-à-dire que… ».   (marche aussi avec l’oeuvre de Nietschze, l’intégrale de Mozart ou bien les films d’auteur)

9) Parler tout seul dans le train en croyant être le seul passager du wagon puis se rendre compte en fin de trajet que, non, il y avait aussi ce monsieur quelques banquettes plus loin…

10) Dire de mal de quelqu’un et s’apercevoir que la personne en question est juste derrière nous.

11) S’endormir dans un lieu public et se faire réveiller par le contrôleur. En ouvrant les yeux, le choc est immédiat devant les visages des 20 personnes qui nous regardent nous réveiller en souriant.

12) Se prendre une porte-vitrée/un poteau/un mur.

13) Filer son collant au tout début de la journée, parce qu’un collant ne se file qu’en début de journée, évidemment (le traître!).

L'avantage pour Lindsey, c'est que comme elle est sous l'influence de substances illicites, elle ne se rend compte de rien!

14) Manger son sandwich comme un porc en mettant des miettes partout et en faisant tomber de la mayo sur son pull.

15) Se prendre un gaz devant tout le monde en essayant d’ouvrir une porte, en disant bonjour à quelqu’un ou en attendant comme une conne que la porte coulissante s’ouvre alors qu’elle est en panne (et que l’écriteau « EN PANNE » est visible à 10KM)…

Si vous avez d’autres idées de hontes probables ou des anecdotes concernant un moment gênant, n’hésitez pas à laisser un commentaire!

Ps: Je précise: Les 15 hontes ne me sont pas toutes arrivée, faut pas déconner! 😀

RePs: Evidemment, ces 15 hontes sont valables aussi bien pour les filles que pour les mecs!

Et là, c’est le drame…

Aujourd’hui, dans la série « Il m’est arrivé quelque chose », je demande le rateau!

Je m’explique…

Si vous lisez le blog depuis quelques mois, vous aurez compris que je collectionne un peu les ratés et les rateaux pour le moment: mon ex l’infidèle, le G.I. Joe en couple mais infidèle, et l’ingénieur pas très ingénieux (je précise qu’avec les deux derniers, je n’ai même pas pu passer par la case « on va boire un verre », j’ai juste été menée en bateau avant d’apprendre que finally, non, pas intéresses!). Bon. Et ben j’ai un quatrième larron à rajouter à ce désastreux tableau…

Introducing: le sportif!! Il est beau (même très très beau), il est gentil et il m’invite à aller boire un verre (là, vous vous doutez que mentalement, je frôle déjà la syncope! Je dépasse le stade du sms, allelujah!). Donc, on va boire un verre. On reste 3heures à discuter de pleins de choses, tout se passe très très bien et, pour couronner le tout, il m’offre le verre ET me ramène chez moi!! Autant dire que j’étais déjà à fond les ballons. D’autant plus que ce sportif est intelligent et cultivé.

A peine rentrée chez moi, je lui sms un truc du genre « super soirée, on devrait refaire ça un jour! », ce à quoi il me répond « moi aussi j’ai apprécié cette soirée, oui on se refera ça 😉 « . Ben là, c’est plutôt bon signe non? Le lendemain, après son entraînement, on se sms pendant 2heures et il me dit que je suis une fille sérieuse, spontanée, que c’est rare de nos jours etc… ça continue pendant quelques jours jusqu’à ce que je le vois à notre entraînement commun de natation et là, de nouveau, tout se passe bien même si on n’a forcément pas beaucoup l’occasion de se parler sous l’eau (hum hum).

Arrive le week-end (le suspense de mon histoire est INTENABLE!), pas de nouvelles. Je le chope sur facebook et là, il me dit qu’il a beaucoup de trucs à faire et qu’en plus il est blessé (je précise qu’il est professionnel au niveau de son sport et qu’en plus il travaille sur le côté pour avoir plus d’argent). Le week-end se passe avec beaucoup d’énervement de ma part et arrive l’entraînement qui, de nouveau, se passe bien. Le lendemain, un peu perdue et n’écoutant que mon courage, je l’invite à aller boire un verre. Réponse: « ahaha on verra bien » (ahaha c’est vraiment drôle comme réponse…). Et puis à 16h15 le même jour, donc près de 6h après sa réponse, un sms: « Je dois quand même te dire que mon coeur est pris, biz ».

QUOI?????????????

WTF????????!!!!!!!!!!!!!!!!!

J’étais dans le train et Hatebreed (c’est dans ces moments là qu’on aime avoir du Hatebreed dans son Mp3) a fonctionné à fond, ça je peux vous le dire! J’ai smsé la terre entière et même discuté de ça avec un ex qui est resté un très bon ami et franchement, personne n’a compris! Attends, t’invites une fille que tu connais à peine à aller boire un verre, tu discutes pendant 3 heures avec elle, JAMAIS au grand JAMAIS tu ne places un « avec ma copine » ou « ma copine », tu paies le verre à la fille, la ramène chez elle et lui fais des compliments… C’est pas un rencard, ça??? Non, apparemment, j’ai encore été parano, je me suis fait des petits films dans ma tête…

Alors là, deux choix: soit je lui balance des photos de David Hasselhoff sur son mur facebook en représaille et je le noie à la piscine, soit j’écrase et je fais genre « la fille détachée qui ne s’était fait aucun film » (tu parles!). Mon orgueil a choisi la seconde option. Je lui ai donc dit qu’il n’était plus question d’aller boire un verre étant donné qu’il avait quelqu’un. Et c’est là que le plus drôle arrive, préparez-vous à vous faire pipi dessus: « oui, je vais souvent boire des verres, ça n’engage à rien mais les gens se font souvent des idées, c’est dommage. ».

AHHHHHAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHAAAAAAAAAA!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Non mais tu la veux ta photo de David, hein???!!!!

C’est quoi cette réponse??? Je plains sa pauvre copine (si jamais elle existe) franchement! Quel boulet! Y en a qui ferait bien de réviser leur manuel de la drague pour comprendre ce qu’il ne faut PAS faire si tu ne veux pas que la fille se fasse des idées…

 

David est vénère, il va t'envoyer son aigle!

Aujourd’hui, il m’est arrivé quelque chose…

J’inaugure une nouvelle rubrique comico-romantico-burlesque (hein?!). Ma nouvelle rubrique vous relatera des évènements (souvent très louches) qui me sont arrivés et on va rigoler (enfin, moi oui!).

Aujourd’hui, il m’est arrivé quelque chose… mais en fait c’était la semaine dernière (ne chipotez pas svp!). Donc, la semaine dernière, je rentrais trankilou chez moi. Comme à chaque fois que je me farcis un trajet alone, j’avais mis mon MP3 (ben oui, quand je suis accompagnée, je vais quand même pas mettre Metallica à fond… quoique pour certaines personnes…). Mon MP3 il est gris et j’ai des écouteurs roses (ces détails n’ont aucune importance mais je plante le décors). Alors voilà j’écoutais Hatebreed, « In ashes they shall reap » (c’est super peace&love comme chanson, ça témoigne de mon bonheur énorme de me taper 36.000 trajets pour aller à l’école) et j’avais déjà adopté mon regard de tueuse (« sévère » dit un ami de mon pôpa), le regard de la fille qui ne veut pas qu’on l’aborde. Et là, une illumination, je décide de traverser la route (je devrais écrire les scénarios pour Amour, Gloire et Beauté), chose que je ne fais jamais! (je suis mono-route, genre la fille qui reste toujours sur le même trottoir)

Mais voilà, mon intuition me dit de traverser (on va voir que j’ai une intuition de merde). Je traverse et continue ma route. Au loin, un groupe de jeunes, genre barakis/gogols/concons, moyenne d’âge 15 ans. Déjà, je me maudis. Oui, je sens que (oui mon intuition pourrie sent que) ça va merder. Ah ben oui. Arrivée à leur hauteur, au lieu de baisser les yeux genre « je ne vous ai pas vu », je décide de faire la femme fort et de les regarder dans les yeux (encore une de mes idées à la con). Et un des gars me fixe et me gueule un truc genre WWWWOOOOOOUUUUUUUUUUUUAAAAAAAHHHHHHHH mais super fort. J’ai fait un bond de 3 mètres, presque. Ouais, certains petits trous du tuuutt trouvent drôle de gueuler comme ça sur une fille, sans aucune raison. Moi, j’étais sonnée, déjà parce que l’autre m’avait gueulé dans l’oreille gauche (celle sans écouteur MP3), ensuite parce que je m’attendais pas à ce qu’un débile m’agresse de la sorte… J’ai quand même entendu ses amis acéphales lui dire « ohhh t’es con hein!!! » (gros rires gras). Et là, une bouffée de haine m’a traversée, genre une envie meurtrière résultant de toutes les fois où des crétins m’ont emmerdée et où je n’ai pas moufté parce qu’on « répond aux idiots par le silence ». J’ai pris ma bombe flash et j’étais à deux doigts de faire demi-tour et d’asperger ce crétin… puis j’ai pensé aux flics, etc etc… comme quoi finalement ce serait moi la mauvaise et que je n’avais pas envie d’avoir pleins d’ennuis à cause d’une bande de blaireaux… Mais je vous assure, il n’était pas temps que je les recroise parce que ça aurait été la grosse fight (comme si j’étais une caillera de la pire espèce ^^).

Ça c'est moi quand je suis énervée...

Bon voilà, c’est la fin de mon histoire nulle (chute pourrie).

Sinon, j’ai enfin mes bottes! (et deux paires en plus) Une des paires est noire à talons (lolilol rien à voir avec ce que j’avais dit, aka « bottes noires plates ») et les autres se sont des cuissardes cloutées…

Sinon, vous avez déjà été « agressées » de la sorte? Vous trouvez ça drôle?